Pour devenir citoyen canadien, vous devez avoir été physiquement présent au Canada pendant au moins 1 095 jours au cours des cinq années précédant immédiatement votre demande de  citoyenneté . Mais gardez à l’esprit qu’en matière d’ admissibilité à la citoyenneté canadienne, tous les jours ne sont pas considérés comme égaux.

Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) ne compte les jours comme des « jours complets » que si vous étiez physiquement présent au Canada en tant que résident permanent . Vous devez passer au moins deux ans au Canada en tant que résident permanent pour satisfaire à l’exigence de présence physique.

Chaque jour que vous passez au Canada en tant que résident temporaire compte pour une demi-journée jusqu’à un maximum de 365 jours. Comme chaque jour ne compte que pour moitié, il faut deux ans pour atteindre ce maximum. Il n’est pas nécessaire de passer du temps au Canada en tant que résident temporaire aux fins de la citoyenneté, mais il est important de savoir que le temps en tant que TR ne compte que pour la moitié afin que vous sachiez comment calculer votre exigence de présence physique.

Voici quelques scénarios hypothétiques pour vous donner une idée du fonctionnement des calculs de présence physique :

  • Kinza a travaillé au Canada pendant trois ans avec un permis de travail post-diplôme (PGWP) avant d’obtenir une RP. Deux ans après être devenue résidente permanente, elle a demandé la citoyenneté. IRCC a compté deux de ses années au Canada sur le PGWP comme une année pour son exigence de résidence physique. Ensuite, les deux années qu’elle a passées au Canada en tant que résidente permanente ont été ajoutées pour un total de trois ans à son admissibilité à la citoyenneté.
  • Sandeep a obtenu une approbation pour la résidence permanente de l’extérieur du Canada par le biais du Programme fédéral des travailleurs qualifiés (FSWP). Il a vécu au Canada pendant trois ans et a décidé de demander la citoyenneté. IRCC a compté chaque jour qu’il a passé physiquement au Canada comme une journée complète puisqu’il n’a jamais vécu au Canada en tant que résident temporaire.
  • Idara travaillait à Detroit, aux États-Unis, lorsqu’elle a obtenu la résidence permanente au Canada grâce au FSWP. Elle a déménagé à Windsor, au Canada et s’est rendue au travail tous les jours aux États-Unis. Elle a fait cela pendant cinq ans avant de demander la citoyenneté canadienne. IRCC a compté chaque jour où Idara est allée travailler aux États-Unis et est rentrée chez elle au Canada comme une journée complète. Comme elle était une résidente permanente vivant au Canada depuis cinq ans, elle avait passé plus qu’assez de jours au Canada pour satisfaire à l’exigence de présence physique.

IRCC recommande sur son site Web que vous restiez physiquement présent dans le pays pendant plus de 1 095 jours minimum avant de demander la citoyenneté, juste pour vous assurer que vous êtes vraiment éligible.

Autres critères d’admissibilité à la citoyenneté canadienne

En plus de l’exigence de présence physique, voici quelques-uns des autres critères d’admissibilité à la citoyenneté canadienne :

  • Vous devez être capable de parler suffisamment bien l’anglais ou le français pour communiquer dans la société canadienne. Si vous avez entre 18 et 54 ans, vous devez présenter une preuve de compétence linguistique.
  • Vous ne pouvez pas avoir  d’antécédents criminels  qui interdisent l’octroi de la citoyenneté, tel que décidé par IRCC.
  • Vous devez connaître les droits et les responsabilités des citoyens et avoir une connaissance de base de la géographie, du système politique et de l’histoire du Canada.
  • Vous devrez peut-être  produire une déclaration de revenus au Canada  pendant au moins trois ans au cours des cinq années précédant la date de votre demande.
  • De plus, vous devez soumettre une demande officielle à IRCC et payer des frais de traitement gouvernementaux et des frais de droit de citoyenneté.

Une fois que vous répondez aux critères d’admissibilité, vous pouvez demander la citoyenneté canadienne. Ensuite, une fois approuvés, les candidats âgés de 18 à 54 ans devront passer un test de citoyenneté. Ensuite, vous devez assister à une cérémonie de citoyenneté, recevoir un certificat de citoyenneté canadienne et prêter le serment de citoyenneté. Après cela, vous devenez officiellement citoyen canadien.

Exigence de présence physique pour les demandeurs d’asile et les demandeurs d’examen des risques avant renvoi (ERAR)

Si vous avez reçu un  permis de travail  ou  d’études  pendant l’évaluation de votre demande d’asile ou d’ERAR, ces documents ne vous ont pas accordé le statut de résident temporaire. Par conséquent, vous ne pouvez pas utiliser cette période de temps dans votre calcul de présence physique.

Si vous demandez du temps en tant que personne protégée, le seul délai autorisé est le temps entre le moment où vous avez reçu une décision positive sur votre demande ou votre demande d’ERAR jusqu’à la veille de votre obtention du statut de résident permanent. Les jours que vous passez au Canada après l’approbation et avant la résidence permanente comptent comme une demi-journée pour votre demande de citoyenneté.

Si vous étiez en prison au Canada

Si vous avez passé du temps au Canada en prison, en probation ou en liberté conditionnelle, ces jours ne peuvent généralement pas être comptés dans votre présence physique. Il y a quelques exceptions. Le temps passé en probation à la suite d’une libération conditionnelle peut compter pour la présence physique si vous n’avez pas enfreint la libération conditionnelle ou si vous ne respectez pas les conditions de la libération conditionnelle. De plus, le temps passé en prison ou en probation n’a pas à être déclaré si vous avez reçu une peine pour adolescents et que vous avez purgé cette peine avec succès. Si votre peine à purger une peine pour une infraction au Canada s’est écoulée plus de cinq ans avant la date de votre demande, il n’est pas nécessaire de la déclarer car elle se situe en dehors de la période qu’IRCC considère pour l’exigence de présence physique.