Voyages et Immigrations en Chine

Visites de courte durée en Chine

Toute personne souhaitant visiter la Chine continentale a besoin d’un visa. Dans la plupart des cas, pour demander également la résidence permanente ou la citoyenneté, le demandeur doit déjà avoir passé quelques années en Chine avec un visa. La réglementation chinoise sur les visas est très stricte et les conditions d’éligibilité dépendent de la nationalité du demandeur.

Les demandes de visa doivent être déposées en personne par le demandeur ou par toute autre personne au nom du demandeur. Les candidatures envoyées par la poste ne sont pas acceptées. Il existe de nombreux types de visas que l’on peut demander. Ils incluent:

  • Visa touristique :  Le visa touristique ou visa L permet à un touriste de voyager librement dans la plupart des régions de Chine. Ce visa est valable jusqu’à 2 ans.
  • Visa d’affaires :  Il existe deux types de visas d’affaires ; le visa de type M est accordé aux candidats à des activités commerciales ou commerciales et le visa de type F est accordé aux candidats visitant la Chine pour des échanges culturels ou scientifiques, des voyages d’étude, une enquête, pour donner une conférence, etc. Ce visa est généralement valable 3 mois.
  • Visa étudiant :  Les étudiants visitant la Chine pour des études d’une durée inférieure à 6 mois peuvent demander un visa X2. Les étudiants qui seront en Chine pour plus de 6 mois peuvent demander un visa X1.
  • Visa de travail :  Un visa de travail ou un visa Z doit être parrainé par l’entreprise qui emploie le demandeur. Ce visa est valable 30 jours après l’arrivée du demandeur en Chine. Après cela, le demandeur doit obtenir un permis de séjour temporaire pour la durée de son contrat.
  • Visa de transit :  Ce visa est délivré aux demandeurs qui transitent par la Chine en route vers leur destination finale. Ceci est également connu sous le nom de visa G.

    Immigration en Chine – Critères d’éligibilité pour la résidence permanente

    Alors que n’importe qui peut visiter la Chine pour une courte durée, tout le monde ne peut pas obtenir la résidence permanente en Chine. C’est un must si vous envisagez l’immigration chinoise. Pour être éligible, le candidat doit remplir au moins une des conditions ci-dessous.

    • Il ou elle doit être marié(e) à un citoyen chinois ou à un immigrant résident permanent depuis au moins 5 ans. Il ou elle doit également avoir vécu en Chine pendant au moins 9 mois de chacune de ces 5 années. 
    • Il ou elle doit avoir réalisé un investissement direct dans certains secteurs de l’économie chinoise pendant au moins 3 années consécutives
    • Il ou elle doit occuper un emploi à temps plein au niveau de professeur agrégé, directeur général adjoint, chercheur adjoint et directeur d’usine ou supérieur.
    • Il ou elle aurait dû apporter une contribution exceptionnelle à la Chine
    • Il ou elle doit être un enfant célibataire de moins de 18 ans dont les parents sont citoyens chinois ou immigrants avec résidence permanente
    • Il ou elle doit être âgé(e) de plus de 60 ans et avoir des parents uniquement en Chine. Il ou elle devrait également avoir passé au moins 9 mois par an en Chine. De plus, le demandeur ne doit pas avoir de casier judiciaire et doit obéir aux lois chinoises. Il ou elle doit être financièrement stable et avoir un endroit sûr où vivre en Chine. Le demandeur doit également être en bonne santé.

Vivre et travailler en Chine : les conseils d’un expert

La Chine offre aujourd’hui des opportunités professionnelles et personnelles uniques. Beaucoup de gens l’ont compris et décident de s’y installer pour plusieurs années, parfois seul, parfois avec toute leur famille.

Pour réussir ce changement d’environnement et embrasser le style de vie chinois, voici quelques conseils :

Étudier la culture du pays avant le départ

Ce conseil est valable pour n’importe quel pays. Vous devez vous informer sur les particularités culturelles de la Chine afin d’éviter les pièges culturels, les incompréhensions et les malentendus. Bien sûr, vous ferez des erreurs mais les Chinois apprécieront vos efforts pour respecter et comprendre leur culture. Notamment dans la sphère du business. Les règles de la négociation en Chine sont différentes. Les Chinois aiment prendre leur temps. La négociation a pour but de créer un lien de confiance et de respect mutuel entre les deux parties. Il vous faudra vous adapter aux longs diners, au karaoké et à l’art d’offrir un cadeau convenable. Par exemple, n’offrez jamais de montres : elles représentent la mort en Chine !

Apprendre la langue

Apprendre le mandarin peut vous sembler difficile, mais apportera énormément à votre vie professionnelle et personnelle en Chine. En effet, c’est un moyen essentiel pour s’intégrer et pour gagner le respect de vos collègues chinois. Cela vous permettra aussi de lier des amitiés enrichissantes avec des Chinois.

S’entourer d’un groupe d’expatriés

Même si vous adorez la Chine, son peuple et sa culture, votre pays d’origine vous manquera, surtout si vous êtes installé là-bas pour une longue durée. Il est donc conseillé de participer à des activités organisées par des groupes d’expatriés. Ceux-ci sont très actifs sur les réseaux sociaux. La clé est de trouver une harmonie entre votre culture et celle de votre pays d’accueil, la Chine.

Connaitre le coût de la vie

Shanghai a été récemment nommée la ville la plus cher d’Asie pour les expatriés. Cependant, les transports y sont peu chers (0,57 centimes le ticket de métro en moyenne, 1,85€ le trajet minimum en taxi en journée), tout comme la nourriture si vous vous adapté à la nourriture locale. A part à Shanghai, Pékin ou Hong-Kong, vous pouvez trouver un logement équipé et correct pour 200€ par mois. Globalement, la vie en Chine est moins chère qu’en Europe. En revanche il faut bien se renseigner sur les coûts des assurances, écoles, santé, qui peuvent vite devenir très élevés.

La position d’expatrié en Chine aujourd’hui

Généralement, les expatriés ont un salaire plus élevé qu’un Chinois au même poste ainsi que de nombreux avantages : logement de fonction, couverture médicale et frais de scolarité pour leurs enfants payés par l’entreprise. Cependant, de plus en plus d’étrangers sont embauchés sous contrat de travail local, et travaillent dans les mêmes conditions qu’un employé chinois.Sous contrat local, vos jours de vacances, vos horaires de travail seront donc les mêmes qu’un employé chinois.La fiscalité n’est pas la même selon un contrat d’expatrié ou un contrat local. Elle reste néanmoins avantageuse pour un ressortissant français grâce à un accord bilatéral entre la France et la Chine. Il est donc important de négocier la nature de votre contrat de travail et de vous préparer à un changement de style de vie.

error

Vous aimez ce blog ? Merci de passer le mot 😉

Follow by Email
WhatsApp