Le Québec va réduire les frais de scolarité de certains étudiants internationaux

Le Québec prévoit de réduire les frais de scolarité des étudiants internationaux admissibles d’environ 20 000 $ à 3 000 $ CA par année.

Le ministre du Travail et de l’Immigration du Québec, Jean Boulet, a déclaré que le gouvernement prévoyait de réduire les frais de scolarité des étudiants internationaux afin de rendre la province plus attrayante pour les étudiants potentiels de l’étranger. Les étudiants qui étudient dans des domaines d’études prioritaires admissibles paieront les mêmes frais de scolarité annuels de base que les Québécois, soit environ 3 000 $ CA.

Qui sera admissible au programme québécois?

Le nouveau programme du Québec pour les étudiants internationaux ciblera les personnes qui étudient dans certains domaines prioritaires. Le gouvernement du Québec a indiqué des domaines d’études prioritaires pour inclure ce qui suit :

  • informatique;
  • ingénierie;
  • services de santé et services sociaux; et
  • l’éducation (y compris l’éducation de la petite enfance)

Les étudiants internationaux doivent fréquenter un établissement au Québec, à l’extérieur de la région métropolitaine de Montréal. Le programme exigera également que les étudiants étudient dans un secteur prioritaire à temps plein et en français.

Une liste complète des établissements et des programmes d’études spécifiques sera dévoilée ultérieurement par le gouvernement du Québec.

L’initiative sera disponible pour les étudiants internationaux éligibles à partir de septembre 2023.

Abonnez-vous à notre newsletter!

Qu’est-ce que cela signifie pour les nouveaux étudiants internationaux?

Cette nouvelle initiative est une excellente nouvelle pour les candidats intéressés à étudier au Québec et ceux qui souhaitent éventuellement s’établir dans la province. Les frais de scolarité considérablement réduits rendront les études au Québec plus accessibles à un public plus large. Le programme équivaudra à une réduction pouvant atteindre 14 000 $ CA par année pour les étudiants collégiaux et environ 20 000 $ CA par année pour les étudiants universitaires.

L’obtention d’un titre de compétence au Québec permet aux ressortissants étrangers d’obtenir un permis de travail post-diplôme . Ce permis permet aux diplômés internationaux d’acquérir une expérience de travail qui peut compter pour leur admissibilité à la résidence permanente .

Boulet a également indiqué que le gouvernement offrira un soutien personnalisé aux étudiants internationaux pour favoriser leur intégration à la société québécoise. Cela comprendrait un soutien à l’apprentissage du français et une aide à la recherche d’un logement.

Étudiants internationaux pour combler les lacunes du marché du travail

Les nouvelles mesures font partie d’un effort plus vaste du gouvernement du Québec pour combler les milliers de postes vacants à travers la province. En pleine pénurie de main-d’œuvre, le Québec se tourne vers les étudiants internationaux pour combler les postes vacants dans les domaines les plus en demande de la province.

En plus de répondre aux besoins de main-d’œuvre du Québec, le projet de loi vise également à attirer de nouveaux immigrants vers les régions à l’extérieur de Montréal; les nouveaux arrivants qui étudient dans des villes de la province sont plus susceptibles de s’y établir de façon permanente à la fin de leurs études. Le Programme régulier des travailleurs qualifiés du Québec reflète également l’objectif de la province d’attirer des travailleurs qualifiés à l’extérieur de la région métropolitaine de Montréal; les candidats peuvent réclamer des points supplémentaires pour une offre d’emploi à l’extérieur de Montréal et sont souvent prioritaires lors des tirages Arrima.